En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Publier autrement

 

Diaporamas

Téléchargez les diaporamas de présentation des intervenants en format PDF en cliquant sur le titre des interventions.

Session 1 : Introduction

  • How technology can help to improve scientific communication?
    Laurent Romary, INRIA

    Résumé : The impact of the digital shift on scholarly publications is usually analysed from the point of view of quick and easy dissemination of paper over the Internet. Still the progress made in various domains in information technology is likely to have even more impact on the very nature of scholarly communication both from the perspective of production and exploitation. We will show how recent activities related to information interchange, overlay peer-review or data mining may provide a new perspective on scholarly services, offering a continuum of functionalities from publication repositories to assessment exercises.

  • The role of sloppy science and publication culture on scientific publishing
    Joeri Tijdink, Vrije Universiteit Amsterdam

    Résumé : In recent years, several researchers have questioned the validity of research results in science and outlined several problems that science currently is facing. The biggest problems mentioned are (among others) poor methodology, failing peer review, the replicability crisis, publication pressure, research misbehaviors and hypercompetition for research funds. This talk will highlight the role of research misbehaviors and sloppy science in publication ethics on the validity of research results and will zoom into the role of publication pressure on research practices.

Session 2 : Modèles économiques

  • Au-delà des modèles économiques... que paie-t-on ?
    Serge Bauin, Université Sorbonne Paris Cité & CNRS-DIST

    Résumé : Comment peut-on parler de modèles économiques ? Faudrait-il passer d’un modèle lecteur–payeur à un modèle auteur–payeur ? Mais pour payer quoi, exactement ? Avant de parler de modèle économique, il faudrait déjà définir la nature du service faisant l’objet de la transaction. Or nous sommes à l’ère des « incunables du numérique ». Open access to what ? Parler « de modèle économique de l’open access » est en fait conservateur. C’est un peu comme si en 1500 on discutait pour faire évoluer le modèle économique du manuscrit face à l’irruption de l’imprimé.

  • Payer pour publier, est-ce réellement nouveau ? Le cas du Journal of the American Chemical Society (1930-2010)
    Marianne Noel, LISIS (CNRS-ESIEE-INRA-UPEM) & IFRIS

    Résumé : Dans le domaine de la chimie, le paiement à l’article est devenu depuis quelques années la modalité principale d’open access. Le montant des frais (appelés Article Processing Charges ou APC) varie de quelques centaines à quelques milliers d’euros par article selon la revue. La communication propose un récit historique (1930-2010) qui suit un mécanisme méconnu antérieur à celui du paiement à l’article : le paiement à la page. Elle prend pour étude de cas le Journal of the American Chemical Society-JACS, un périodique créé en 1879 par l’American Chemical Society, la plus importante société savante en chimie. Je propose une chronologie en trois périodes où se superposent différents régimes de propriété intellectuelle et conceptions de la recherche et des biens qui la composent. Cette enquête, réalisée dans le contexte états-unien, souligne le rôle essentiel de l’Etat et permet d’interroger la fonction changeante de la revue dans la longue durée.

Session 3 : nouvelles plateformes, nouveaux produits

  • Plateforme d'édition de l'université de Bordeaux
    François Pellegrini, Université de Bordeaux
  • Research Data: from Journal Policy to Practice
    Dylan Parker, Springer Nature

    Résumé : Over 28 funders globally have policies requiring researchers to publicly archive their research data. Research data policies and practices of different journals, however, vary greatly and can complicate authors’ publication experience. In response, Springer Nature is introducing standardised, modular data policies and services at every relevant journal at Springer Nature, covering over 2,500  journals.
    As well as simple changes to websites and Information for Authors on a large scale, this also involves implementing data citation practices and data availability statements in multiple editorial office and production systems and processes. It, furthermore, includes work to identify trusted data repositories to support data deposition, as well as outreach, education and advocacy work.  We have also created a dedicate Research Data Support helpdesk for authors and editors. The project aims to improve the penetration, consistency and standardisation of author and reader services and publishing policies on research data, and to improve links between research data and publications and in doing so, enable authors to be funder compliant. Our talk will discuss the lessons learned so far in implementing changes to data policies and services across such a diversity of journals, and feedback we have received. It will also discuss our plans for measuring the costs and benefit of certain data policies features.

  • Article of the future, publisher of the future
    Stephan Berghmans, Elsevier

    Résumé : Over 28 funders globally have policies requiring researchers to publicly archive their research data. Research data policies and practices of different journals, however, vary greatly and can complicate authors’ publication experience. In response, Springer Nature is introducing standardised, modular data policies and services at every relevant journal at Springer Nature, covering over 2,500  journals.
    As well as simple changes to websites and Information for Authors on a large scale, this also involves implementing data citation practices and data availability statements in multiple editorial office and production systems and processes. It, furthermore, includes work to identify trusted data repositories to support data deposition, as well as outreach, education and advocacy work.  We have also created a dedicate Research Data Support helpdesk for authors and editors. The project aims to improve the penetration, consistency and standardisation of author and reader services and publishing policies on research data, and to improve links between research data and publications and in doing so, enable authors to be funder compliant. Our talk will discuss the lessons learned so far in implementing changes to data policies and services across such a diversity of journals, and feedback we have received. It will also discuss our plans for measuring the costs and benefit of certain data policies features.

Session 4 : Le multi-format de l’open peer review :  raisons et limites de la stratégie

  • Towards pre-prints in Life Sciences?
    Thierry Galli, INSERM

    Résumé : ASAPbio a été créé comme pour engager la communauté des biologistes dans une discussion au sujet du rôle que la publication en “preprints” pourrait jouer dans la communication des résultats dans les sciences de la vie. Le but initial d'ASAPbio était de rassembler les principaux acteurs (scientifiques juniors et seniors, administrateurs universitaires, sociétés scientifiques, éditeurs et bailleurs de fonds publics et privés) au siège de HHMI à Washington DC les 16 et 17 février 2016. http://asapbio.org/

  • De la recherche de l'anonymat aux évaluations ouvertes
    Didier Torny, CNRS INSHS

    Résumé : L'évaluation ouverte des manuscrits est aujourd'hui valorisée, principalement au nom de la transparence et de l'établissement d'un dialogue constructif entre évaluateurs et auteurs, voire avec l'ensemble des lecteurs. Ces valeurs ont été longtemps minorées au profit d'autres : la protection des évaluateurs, la disparition des biais cognitifs par l'anonymisation, l'objectivation des qualités d'un texte par un lecteur distant. Ma présentation analysera l'histoire de ces débats, dans différentes disciplines, et la stabilisation de différentes technologies d'ouverture au cours des cinquante dernières années.

  • Evaluation ouverte par les pairs: retours sur une expérience (OpenEdition) (.jpg)
    Julien Bordier, docteur en sociologie, OpenEdition

    Résumé : Cette présentation ne cherchera pas à soulever les pour et contre de l'ouverture de l'évaluation par les pairs dans le cadre de la publication scientifique. Elle mettra plutôt en évidence la faisabilité et les potentialités de cette ouverture, en se basant sur l'exemplarité d'une expérience menée par OpenEdition, dans le cadre d'un projet OpenAIRE2020, en partenariat avec la revue Vertigo. Un rapport exhaustif de l'expérience est disponible à l'URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01283582